Cap vers une deuxième carrière

Cap vers une deuxième carrière !

Le 11 mars dernier, le président du Comité de liaison défense, Emmanuel VIELLARD, accueillait au nom du président du MEDEF, pour la 3e année consécutive, CAP2C, cette grande journée d’échanges sur la reconversion, organisée par les associations d’officiers (Terre — Air — Mer).

Dans son mot d’ouverture, le général DARY, nouveau président de CAP2C, s’exprimant devant un parterre de 182 participants, a tenu à souligner l’engagement des bénévoles des associations, celui de l’équipe du MEDEF ainsi que le soutien des partenaires Tégo et La France Mutualiste pour que cette journée soit un succès.

Il a évoqué les défis que représente tout changement dans un monde nouveau, ou a priori «?personne ne vous attend?».

D’emblée, le ton a été donné par les représentants des DRH d’armée venus dire «?on freine les départs?». Néanmoins, pour ceux qui veulent partir, la mission de reconversion des officiers (MRO) a détaillé avec brio son fonctionnement comparable à celui d’un cabinet d’out placement privé aux fortes relations employeurs pour «?chasser?» les entreprises susceptibles de recruter des militaires.

Puis on retiendra le point fort des témoignages des 27 camarades reconvertis venus partager, avec une totale liberté de parole, leurs expériences : départ de l’institution, construction du projet professionnel, entrée sur le marché du travail civil, difficultés, recrutement, nouvelle organisation familiale, etc.

Quant à la table ronde «?profils recherchés et mode de recrutement?», elle était animée par quatre grands professionnels des RH, tout à fait représentatifs des acteurs que les officiers vont rencontrer, du côté civil.

Elle a permis d’apporter un regard extérieur sur la perception que donnent les officiers venant se frotter au marché des cadres, actuellement très porteur, à condition d’en connaître les codes, les «?galons?», les règles de fonctionnement.

Ce fut un festival de réflexions et de conseils : différences de culture, CV et correspondance métier, secteurs porteurs, critère d’âge, salaires et négociation salariale, mobilité et envie de poser le «?paquo?», vrais recruteurs, annonces, réseaux et profil LinkedIn, l’international, les qualités et les points de vigilance de l’officier, les retours d’expériences réussies, d’autres moins…

Une journée d’une grande densité pour laquelle les organisateurs espèrent avoir contribué à donner des clefs pour sortir de sa zone de confort et répondre à des appréhensions légitimes : crainte de ne pas savoir comment s’y prendre, de ne pas savoir se vendre, de ne pas maîtriser de nouvelles mobilités, de déséquilibrer la famille, de ne pas avoir un profil vendable, crainte d’échouer…

Finalement, il y aura, pour certains, les confortés dans leur décision de partir, pour d’autres, matière à prolonger leur réflexion ou à préférer rester.

À tous, bon vent?!

HENRY AUSSAVY, promotion «?DARTHENAY?» (1974 – 1976), délégué transition professionnelle La Saint-cyrienne et comité opérationnel Cap2C

 

Les commentaires sont fermés.